Une autoroute flottante, Bali

Bali est l’une des 17 000 îles que compte l’archipel indonésien. Avec une économie locale longtemps dépendante de l’agriculture, l’essor touristique a bouleversé, ces 30 dernières années, le quotidien balinais.

Le développement touristique s’est essentiellement concentré dans le sud de l’île autour des villes de Kuta, Nusa Dua, Sanur et Jimbaran. De nombreux resorts et complexes hôteliers ont envahi le littoral. En 2012, Bali a accueilli près de 2,5 millions de touristes.

Ce boom touristique a provoqué une saturation des infrastructures existantes en particulier au niveau des axes routiers. L’augmentation du trafic a eu pour conséquence l’apparition de nombreux nœuds de congestion paralysant la circulation et animant la colère des locaux et des touristes.

Les autorités balinaises ont élaboré un projet d’autoroute flottante au sud-est de l’île, afin de diminuer la densité de circulation. Cet axe a été tracé de façon à relier Nusa Dua, l’aéroport international de Ngurah rai et Benoa.

Le projet initial envisageait la construction d’une autoroute surélevée mais deux contraintes majeures sont venues altérer le plan de base.

La première a concerné l’acquisition foncière nécessaire au tracé de l’axe routier. Les autorités locales n’ont pas été en mesure de convaincre l’ensemble des propriétaires terriens de céder leur parcelle.

La deuxième était d’ordre culturel. Il est, en effet, interdit, dans la culture balinaise, de construire un édifice plus haut que la hauteur maximale des temples hindouistes (15 mètres environ).

Autoroute flottante, sud est de Bali

Autoroute flottante, sud est de Bali

Par conséquent, la solution retenue a été celle d’une autoroute à péage de 12 km de long positionnée à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer et reposant sur plus de 18 000 piliers. Jugée suffisamment sûre par les experts, cette construction disposera également d’une voie exclusivement réservée aux deux-roues.

Le projet s’étalant sur 2 hectares de mangrove, les autorités balinaises ont  prévu une dotation pour réparer les dommages écologiques causés par le chantier sur l’environnement. 300 000 arbres à mangrove seront plantés le long de l’axe.

Les travaux, estimés à 274 millions de dollars, ainsi que le fonctionnement de la structure sont assurés par une filiale du groupe Jasa Marca, le géant indonésien de la construction d’autoroute.

Première autoroute à péage de Bali et considérée comme la future icône de l’île indonésienne, l’axe routier devrait être opérationnel pour juillet 2013 soit quelques mois avant le sommet d’octobre de l’APEC (Coopération économique pour l’Asie-Pacifique) se tenant sur l’île de Bali.

À vous