Bali face à la concurrence asiatique

Plage de Jimbaran

Le magazine Travel + leisure a classé, en 2012, Bali deuxième meilleure île du monde juste derrière Boracay aux Philippines. Un certain nombre de critères ont été retenus comme la qualité de l’industrie touristique (hôtels, tours opérateurs, croisières, spa), le niveau de développement des villes et les infrastructures maillant le territoire.

Bien que ce classement soit encourageant pour la région, Ida Bagus Ngurah Wijaya, président de l’office de tourisme de Bali, a souligné qu’il était primordial pour l’île de consolider ses acquis en matière d’activités touristiques et de continuer à se développer afin de prévenir de la menace de ses concurrents asiatiques.

Les destinations de rêve sont nombreuses en Asie du sud-est. La Malaisie, le Vietnam, le Cambodge, la Thaïlande, Singapour et les Philippines ont tous des atouts à faire valoir dans l’industrie du tourisme.

Le président Ida Bagus Ngurah Wijaay a, dans un premier temps, rappelé que la stratégie touristique de Bali devait tendre vers un tourisme de qualité et non de quantité afin de préserver le cadre naturel, la culture et le style de vie locaux, véritables facteurs d’attractivité.

Resort Bali

Resort Bali

Plusieurs axes doivent être développés. Le capital humain local, travaillant dans l’industrie du tourisme, doit être un des piliers de la stratégie de développement pour l’île.

Bali et plus largement l’Indonésie disposent d’une main d’œuvre nombreuse et qualifiée. Cependant des efforts en matière de formation du personnel seront nécessaires afin de répondre aux exigences de l’industrie touristique mondiale et de permettre aux travailleurs locaux d’occuper des postes à haute responsabilité dans les établissements hôteliers encore trop souvent occupés par des travailleurs étrangers.

Une refonte des axes de transport est inscrite au programme. Trois projets d’importance devraient être achevés courant 2013.

L’aéroport international de Ngurah Rai est en cours d’agrandissement. Le souterrain du carrefour Dewa Ruci devrait mettre fin au nœud de congestion à proximité de Kuta. Enfin, un colossal projet d’autoroute à péage est en cours à l’est de l’île reliant Nusa Dua, l’aéroport international de Ngurah Rai et Benoa. Permettre aux touristes de ne plus souffrir d’un trafic aux abois apportera une valeur ajoutée indéniable à Bali.

Le président souhaite également que des initiatives soient entreprises pour développer le tourisme de luxe.

À l’occasion du sommet de l’APEC 2013, 1319 chambres de luxe seront ajoutées au parc hôtelier. Il s’agit à la fois de développer un marché à forte valeur ajoutée mais aussi de construire un tourisme de qualité pour Bali.

Ce sommet sera l’occasion pour Bali de se positionner sur le secteur du tourisme de conférence et d’affaire.

21 chefs d’État et de nombreux journalistes seront présents en octobre. Avec cette forte médiatisation, Bali a la ferme intention de démontrer qu’elle reste la ou l’une des destinations les plus attractives du sud-est asiatique.

2 commentaires

  1. peps - 12/04/2013 19:16

    finis le backpacking à bali…place au luxe.
    L’indonésie fluide en transport je veux voir ça lol

    Répondre
    • will-on-board - 12/04/2013 20:07

      J’en dis davantage dans mon prochain article 🙂

      Répondre

À vous