Le Cap : une histoire de port

Localisés sur les routes maritimes très utilisées (“La route du Cap”), les ports sud-africains jouent un rôle stratégique dans les échanges internationaux.

Le port du Cap a été le premier construit en Afrique du Sud pendant la colonisation hollandaise. D’autres ports ont vu le jour comme ceux de Durban, Port Elizabeth et East London sous la domination britannique.

Deuxième port le plus important du pays après celui de Durban, il est devenu une étape essentielle dans le transport maritime international. Son développement a façonné la métropole que l’on connaît aujourd’hui.

Ses exportations sont orientées vers les fruits, les vins et spiritueux alors que les importations proviennent essentiellement des hydrocarbures du Moyen-Orient.

Le port se vante de ses capacités d’accueil. Considéré comme « la taverne des mers”, il est équipé en eau profonde et peut accueillir des containers. De nombreux mouillages sont disponibles.

Il est également une base logistique pour les bateaux de pêches asiatiques, les pétroliers en provenance de l’Afrique de l’ouest et les bateaux reliés à l’industrie du diamant.

La municipalité du Cap a souhaité renforcer ses compétences en matière de maintenance et d’équipements pour les bateaux de marchandises. Son savoir-faire et son emplacement en font une attache stratégique pour les navires empruntant les routes maritimes du sud du globe.

En partenariat avec la société Transnet, la première compagnie sud-africaine de transport de fret, la municipalité du Cap a décidé de travailler sur un programme permettant d’améliorer les capacités de maintenance et les équipements portuaires. Les objectifs sont d’augmenter les capacités d’accueil et la quantité de marchandises qui transitent, puis d’en assurer la meilleure redistribution possible.

bateau de croisière au Cap Afrique du Sud

Bateau de croisière au Cap Afrique du Sud

Le cadre naturel exceptionnel de la métropole, les excellentes connexions internationales (via l’aéroport) et l’attractivité touristique de la province du Cap-Occidental ont fait de la ville du Cap une escale obligatoire pour les bateaux-croisières parcourant le monde. Les navires peuvent facilement s’y arrêter et profiter de services de maintenance de qualité.

Afin de renforcer la sécurité des touristes, la construction d’un nouveau terminal passager est à l’étude. Il facilitera la circulation des voyageurs débarquant dans la métropole et souhaitant rejoindre le « waterfront » ou la montagne table.

Un deuxième projet, actuellement à l’étude, envisage d’améliorer la capacité d’accueil des bateaux de plaisance.

À vous